Comment contrer les douleurs liées aux règles

De leur nom scientifique dysménorrhées, les règles douloureuses concernent malheureusement un nombre

regle solution

important de jeunes filles et de femmes en âge de procréer. Parfois handicapantes dans les gestes du

quotidien et pouvant même obliger à rester au lit elles sont particulièrement violentes et lancinantes.
Douleurs de type crampes, elles s’accompagnent pour le plus grand bonheur de ces dames du tristement célèbre syndrome prémenstruel qui nous propose humeur en berne, seins douloureux et épu

isement. Un cocktail explosif que Mon concept santé vous invite à analyser mais surtout à apaiser avec des remèdes de grand-mère des plus efficaces… 

 

Un mal au féminin

 

Mal des jeunes filles comme des femmes mûres, les règles douloureuses sont loin d’être psychologiques. Il s’agit d’un véritable symptôme qui peut rapidement nous gâcher l’existence.  Des dysménorrhées primaires à celles secondaires généralement liées à un problème fonctionnel comme une malformation utérine ou une endométriose, ces douleurs de règles peuvent être apaisées assez simplement.

 

Grâce à l’allopathie, notamment avec la prise d’anti inflammatoires ou d’un contraceptif oral pour apaiser les contractions de l’utérus mais aussi en ayant recours à des remèdes plus naturels et plus efficaces que la traditionnelle bouillote chaude posée sur le bas du ventre, explications…

 

Au pays de la médecine naturelle… 

 

Les règles douloureuses ne seront plus qu’un mauvais souvenir. Force est de constater que certaines astuces qui nous viennent tout droit de dame nature ont un effet sédatif sur les contractions de notre utérus et les caprices mensuels de notre endomètre.

 

Pensez notamment au pouvoir intéressant de certaines huiles essentielles, notamment celle de la sauge sclarée connue pour son action similaire à celle des œstrogènes mais aussi celle du laurier noble utilisé pour ses propriétés antalgiques.

 

Et à l’approche de l’hiver Mon Concept Santé vous propose de tester une infusion thérapeutique parfumée : les dix derniers jours du cycle, préparez une tisane de sauge séchée en laissant infuser un quart d'heure (sous couvercle). Ajoutez une cuillère à café de miel additionnée d’une goutte d’huile essentielle (HE) de sauge sclarée et d’une goutte HE de laurier noble. A boire deux fois par jour.

 

Avec toutes ces astuces et ces conseils d’expert en parapharmacie, il va sans dire que vous aborderez votre prochain cycle avec beaucoup plus de sérénité.



Crédit photo: antimauxdeventre