Bonne nouvelle pour les intolérants au lactose, vous allez pouvoir consommer à nouveau des produits laitiers!


Le lactose est le sucre contenu dans le lait. Afin de pouvoir être digéré, le lactose doit être scindé en glucose et galactose par une enzyme: la lactase. Ainsi, lorsque l'organisme ne dispose plus de lactase, le lactose ne peut plus être digéré, il fermente et entraîne alors des ballonements, crampes abdominales, diarrhées, nausées, vomissements... On dit alors que la personne souffre d'intolérance au lactose: elle ne dispose plus (ou en quantité trop faible) de lactase. 

 

Attention cependant à ne pas faire un amalgame entre intolérence au lactose et allergie aux protéines de lait qui sont deux pathologies différentes.

Ainsi comme je vous l'ai expliqué, l'intolérance au lactose est une diminution partielle (dans la majorité des cas) ou totale de la lactase alors que l'allergie aux protéines de lait est quant à elle liée à une réaction du systeme immunitaire pouvant aller de l'eczéma jusqu'au choc anaphylactique! L'allergie aux protéine de lait necessite donc une prise en charge médicale ainsi qu'un suivi diététique afin d'exclure totalement les aliments contant du lactose.

 

 

Mais revenons à nos moutons, si vous me permettez l'expression, et concentrons nous sur l'intolérance au lactose. 

 

 

Cette intolérance est souvent diagnostiquée tardivement  car l'activité de la lactase commence à diminuer juste aprés le sevrage maternel et va décroître tout au long de la vie. Ainsi, les symptomes vont apparaître petit à petit mais ces derniers n'étant pas réellement spécifiques à une pathologie, il faudra parfois des années avant de diagnostiquer une intolérance au lactose.

L'intolérance au lactose touche en France presque 20% de la population qui souffre quotidiennement de troubles gatro-intestinaux et dont la moitié ne sont pas diagnostiqués. Si vous souffrez de tels troubles , parlez en à votre médecin.


 

Intolérants au lactose, que faire pour que ces symptomes ne vous gachent plus la vie au quotidien?


Tout d'abord, si vous ressentez des ballonements, des nausées ou autres symptomes décrits plus haut aprés avoir mangé des aliments contenant du lactose, parlez en à votre médecin  afin de vérifier si vous ne souffrez pas d'une intolérance au lactose.

 

Ensuite, et je tiens à mettre l'accent dessus, il est hors de question de supprimer totalement les produits contenant du lactose!


Comme je vous l'ai dit plus haut, la majorité des intolérants au lactose ont un déficit partiel en lactase, ce qui induit qu'ils en possèdent encore! Donc nul besoin d'exclure totalement les produits laitiers de votre alimentation et de les traiter comme des pestiférés!!!

 

Il est important de tester votre seuil de tolérance au lactose en augmentant progressivement les produits qui en contiennent et en restant attentifs aux symptomes que vous ressentez. Il faut donc apprendre progressivement à adapter votre consommation de lait et de produits laitiers. 

 

Entre autres, il vaut mieux éviter de boire du lait à jeun en trop grande quantité. Pensez également à fractionner en plusieurs prises votre consommation de produits laitiers au cours des différents repas afin de laisser le temps à votre organisme de digérer le lactose contenu dans ces denrées.

 

De plus, certaines denrées contiennent moins de lactose que d'autres et sont donc à privilégier (comme les fromages à pâte dure ou affinés par exemple). Pour les cas d'intolérance les plus aigües, des laits à teneur réduite en lactose ou délactosés peuvent être consommés.

 

Enfin, il est très important de bien lire les étiquettes des denrées acheteés car le lactose se cache partout! Il est parfois présent dans des aliments comme les jus de fruits, potages ou biscuits industriels mais également dans certains médicaments dont les excipients peuvent contenir du lactose. 

 

Soyez donc vigilant!

 

 

N'hésitez pas à faire appel à un diététicien ou à votre medecin pour vous aider dans la prise en charge de cette intolérence, en vous donnant un programme alimentaire adapté à votre pathologie tout en évitant les carences (notamment en calcium)  qui pourraient subvenir en cas d'exclusion totale ou partielle de lactose (et donc de produits laitiers).


En effet, l'éviction totale des produits laitiers peut entraîner une carence en calcium. Pour s'en prémunir, veillez à consommer des aliments riches en calcium comme les brocolis, les amandes, les herbes aromatiques (persil,...), les fruits (oranges, myrtilles,...).


J'en viens (enfin) à la bonne nouvelle annoncée au début de cet article! 



Il existe aujourd'hui un médicament qui permet de venir palier le manque de lactase chez les intolérants au lactose!  

 

 

Ce medicament, le lactolérance, se prend juste avant de manger un aliment contenant du lactose et va en permettre sa digestion. Vous allez enfin pouvoir re-manger un bon morceau de fromage ou boire un délicieux chocolat chaud avec plaisir et sans effets indésirables sur votre organisme!





Bon appétit!