l'arrêt du tabac

Arrêter de fumer est une décision forte et positive dont vous pouvez être fier. Notre but, aujourd'hui, n'est pas de vous imposer ni de nous conseiller une méthode plutôt qu'une autre car, quelqu'elle soit, celle que vous avez ou que vous allez choisir, nécessitera une connaissance totale de  vous même et de votre dépendance pour en sortir vainqueur.  Nombeux seront les moments où vous serez tenté de "craquer". Gardez alors à chaque fois en mémoire, les bienfaîts concrets de votre décision tels que de retrouver une bonne santé jour après jour, faire de économies, prendre soin de vos proches, améliorer votre esthétique, gagner des années de vie...

COMPRENDRE SA DEPENDANCE

La dépendance physique est dûe essentiellement à la présence de nicotine dans le tabac. La baisse brutale de la quantité de nicotine dans l'organisme engendre un manque que l'ex fumeur devra vite maîtriser .

La dépendance psychologique, plus complexe, dure plus longtemps que la dépendance physique. Liée aussi directement à la nicotine, elle est associée aux émotions telles que le stress,  la colère et, entre autres, la concentration. La nicotine libère de la dopamine qui est un neurotransmetteur que le cerveau fabrique lorsque nous faisons des choses que nous aimons. De ce fait, la nicotine accentue le sentiment de bien-être.

La dépendance comportementale est elle, liée à la pression sociale et conviviale. C'est la dépendance la plus facile à vaincre puisqu'il suffit de changer ses habitudes de vie.

Le test de Fagerström évaluera votre niveau de dépendance

Le tabagisme a des effets néfastes sur l'ensemble de votre corps. Ce sont des symptômes concrets, aux conséquences directes sur votre quotidien. Cela va de la mauvaise haleine au manque de souffle, en passant par le déchaussement dentaire et le risque élevé de maladies graves. Mais, vous savez déjà tout cela si vous avez décidé d'arrêter votre consommation de tabac.

ARRÊTER OU DIMINUER ?

L'arrêt immédiat nécessite que vous soyez prêt, volontaire et motivé. Les substituts nicotiniques soulageront aisément vos symptômes de manque tout en vous aidant à vous libérer de votre dépendance physique. Il sera impératif pour les 2 autres dépendances précitées de changer vos habitudes dans votre quotidien et de compenser avec des situations de bien-être naturelles.

L'arrêt progressif, si vous n'êtes pas vraiment prêt, permetta quand même de réduire progressivement votre consommation et reste un excellent moyen de parvenir à un arrêt complet ultérieur, quoique ne suffisant pas toujours car vous risquez souvent de "tirer" plus sur les cigarettes restantes.

L'arrêt définitif reste donc largement préférable à la diminution.

C.R.E.A. LA STRATEGIE GAGNANTE

C comme CHANGER  Pendant de nombreuses années, le tabac vous a imposé un certain rythme de vie. C’est lui qui ponctuait vos journées : la cigarette du matin, celle pour accompagner le café ou celle que vous fumiez avant de dormir. Pour vous défaire rapidement de ces automatismes, pratiquez le changement !

R comme REMPLACER  Quand vous fumiez, la cigarette vous donnait peut-être l’impression de vous aider à vous calmer, vous donner une contenance, vous concentrer… L’arrêt du tabac peut alors donner l’impression d’un vide car fumer prend du temps. « Remplacer » par des activités ce temps pendant lequel vous fumiez est un des moyens fondamentaux pour lutter contre cette impression.

E comme EVITER  Il y a des situations particulièrement « à risque » : soirées entre amis, pause avec les collègues, café après le repas… Au début du sevrage, mieux vaut les éviter temporairement. Mais ne vous éloignez pas de vos amis pour autant ; s’assurer de leur soutien est important. Pour vous encourager, dites-vous que ces précautions n’auront qu’un temps limité et qu’une fois votre arrêt du tabac plus installé, vous aurez suffisamment confiance en vous pour affronter ces situations sans céder à la cigarette.

A comme ANTICIPER  Annoncez à vos amis fumeurs que vous ne fumez plus et que vous avez besoin de leur soutien (par exemple, demandez-leur de ne pas fumer devant vous). Préparez des phrases clés pour contrer efficacement les éventuelles propositions de cigarettes. Cela peut être : « Merci mais le tabac, ce n’est plus pour moi » ou « Je ne fume plus et je compte sur ton soutien ! »

Le KUDZU est une réponse naturelle pour surmonter les difficultés que vous pourrez rencontrez telles que la gestion du stress, la recherche de bien-être, et autres symptômes liés au sevrage. Les laboratoires INELDEA l'ont associé à la Valériane et à des Vitamines avec le SEVRAGIL qui vous aidera aisément dans votre démarche de sevrage.

 

 

Enfin, pour vous accompagner, quelquesoit la méthode que vous aurez choisie, NICORETTE vous propose un programme de coaching inédit. Démarrez de suite en cliquant sur le lien ci-contre