Déodorant ou anti-transpirant ?

Femme de dosEntre le chauffage à fond au bureau, les transports en communs bondés et surchauffés et les soirées plutôt animées, il faut reconnaitre que nos glandes sudoripares sont mises à rude épreuve !

Résultats : taches de transpiration sous les aisselles, auréoles de sueur, taches blanches sur nos vêtements foncés... La transpiration peut nous rendre la vie difficile. Le combat contre la transpiration peut sembler ardu, voire perdu d’avance ! Heureusement qu’il existe de petites solutions efficaces, notamment : le déodorant, l’anti-transpirant et aussi le détranspirant, mais comment choisir ? Et lequel préférer ? Quelles sont les différences ?

Pourquoi transpire-t-on ?

La transpiration joue un rôle très important et est considérée comme un « thermostat » corporel, qui permet à l’organisme de maintenir sa température autour de 37°C, mais est malheureusement mal perçue.

En effet, il existe deux types de transpiration :

Emotionnelle, causée par le stress et les émotions et qui survient subitement lors d’une montée de stress ou pendant une situation inhabituellement difficile ;

Physiologique, causée essentiellement par la chaleur ou bien par un effort physique, c'est-à-dire qu’elle survient quand la température du corps augmente.  La transpiration sert alors dans ce cas à réguler la température corporelle.

Donc, afin d’éviter les multiples inconvénients qu’entraîne la transpiration, quelques gestes simples au quotidien peuvent aider à rester frais, même quand il fait chaud ou pendant notre séance de sport hebdomadaire.

Déodorant ou anti-transpirant ?

Pour lutter efficacement contre les mauvaises odeurs pénétrantes et disgracieuses, faut-il privilégier un déodorant ou bien opter pour un anti-transpirant ?

Afin de faire le bon choix et surtout d’avoir des résultats instantanés et efficaces à long terme, il faut tout d’abord bien comprendre la différence entre les deux produits.

En effet, la sueur secrétée est composée principalement de sel et d’eau, donc à la base inodore, c’est en rentrant en contact avec les bactéries accumulées sur la peau, qu’elle devient odorante. C’est là qu’entre en scène le déodorant « traditionnel » qui agit directement et uniquement sur les mauvaises odeurs, parce qu’il contient des parfums et des bactéricides.

 

Contrairement à l’anti-transpirant qui, lui, contient des sels d’aluminium qui agissent directement sur le flux de transpiration en bloquant tout le processus de sudation.

En bref, tandis que le déodorant n’assure que la dissimulation des odeurs, l’anti-transpirant lui, en plus de la suppression des odeurs désagréables, évite la sensation déplaisante d’humidité sous les aisselles.

 

Ceci dit, afin d’éviter ces odeurs corporelles disgracieuses, trois conseils sont à prendre en compte : surveiller de près son alimentation, en évitant l’ail, l’oignon, les épices et les boissons trop chaudes ou trop froides, prendre une douche quotidienne, surtout pendant les périodes de chaleur et après chaque activité physique et choisir un anti-transpirant ou déodorant adapté à chaque cas. Les experts de Mon Concept Santé sont à votre écoute pour vous aider à faire votre choix.